Environnement

Le Groupe BENITO figure parmi les entreprises de transport signataires de la Charte CO².
La Charte CO²ObjCO2

Le transport routier (voitures particulières, véhicules utilitaires et poids lourds) domine le bilan énergétique. Ce secteur est le premier contributeur de CO2 (principal gaz à effet de serre) en France. Les voitures particulières sont à l’origine de la plus grande partie des émissions même si l’on observe une baisse entre 2001 et 2006. Ce n’est pas le cas des véhicules utilitaires légers et des poids lourds dont les émissions ont respectivement augmenté de 4,8% et 4,2% sur la même période du fait de la croissance soutenue des trafics. Un défi environnemental à relever par une profession qui représente 425 000 emplois à l’échelle nationale. La démarche s’inscrit dans la mise en œuvre territorialisée du Grenelle de l’environnement.

Un engagement volontaire

Elle permet de contribuer à la réalisation des objectifs fixés dans le cadre du protocole de Kyoto : diminuer de 20%, d’ici à 2020, les émissions actuelles de dioxyde de carbone (CO²) de l’ensemble des transports en France pour les ramener au niveau de 1990 et contribuer parallèlement à une baisse de 20% de la consommation d’énergie. « Le Ministère de l’écologie, de l’énergie et du Développement durable en charge des transports et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) ont élaboré cette charte d’engagement volontaire de réduction des émissions de CO² en concertation avec les professionnels du secteur : la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers et la Fédération des Entreprises de Transport et Logistique en France », indique-t-on du côté de la préfecture de la Gironde.

Cet engagarbreement se décline autour de quatre axes principaux :

  • la modernisation des parcs de véhicules.
  • la gestion des consommations de carburant.
  • le comportement des conducteurs au volant.
  • l’organisation des flux.

Ses véhicules respectent les normes EURO 5 / EURO 6. Le renouvellement continu de sa flotte lui permet de réduire les rejets de CO2.